FANDOM


Faire les B ou descendre aux B est une manœuvre de descente rapide en parapente consistant à attraper et tirer vers le bas les élévateurs B.

Description de la manœuvreModifier

Il s'agit d'attraper les élévateurs B, un dans chaque main, au niveau des maillons qui les relient aux suspentes, puis de les tirer symétriquement aussi loin que possible vers le bas et de les y maintenir. Le profil du parapente se casse alors sur toute l'envergure de l'aile qui se met en phase parachutale. La vitesse horizontale devient nulle et le parapente descend à la verticale (sauf dérive liée au vent) avec un taux de chute de l'ordre de 8 m/s.

Pour sortir de cette phase parachutale il faut relacher les B (vite ou doucement ? à compléter) toujours de manière symétrique. Pour la plupart des parapentes cette action suffit à rentrer dans le domaine de vol avec une abattée à temporiser. Si ce n'est pas le cas, il faut alors appuyer avec les paumes des mains sur les élévateurs A pour les pousser en avant d'un coup sec. Si cela ne suffit pas, essayer de freiner symétriquement et dès que la voile prend un peu de roulis relacher les commandes. Dans tous les cas, penser à gérer l'abattée qui suit.


Efficacité, avantages, inconvénientsModifier

La descente aux B :

  • permet de descendre relativement vite si la situation l'exige et demande assez peu d'efforts ou d'entrainement pour maintenir l'aile en descente longtemps ;
  • permet d'atteindre un taux de chute plus important qu'avec les oreilles mais moins important qu'en 360 ;
  • fait sortir l'aile de son domaine de vol et ne doit pas être utilisée à proximité du sol ou du relief ; la phase parachutale n'est pas une situation saine sur toutes les voiles ;
  • provoque une trajectoire purement verticale, il n'est donc pas possible de se diriger loin du relief vers un terrain d'atterrissage sûr ni de s'éloigner d'une zone aérologique dangereuse ;
  • peut nécessiter une action de pilotage pour en sortir ;
  • accélère l'usure de l'aile, comme la plupart des manœuvres de descente rapide ; avec les B ce sont les points d'attache des suspentes avec l'intrados qui s'usent prématurement et qui doivent être vérifiés plus consciencieusements si vous pratiquez régulièrement cette manœuvre.

Il est à noter que cette technique n'est quasiment plus enseignée aujourd'hui dans les écoles de parapente françaises. On lui préfère les oreilles qui permettent de continuer à se diriger et les 360 qui permettent un taux de chute plus important.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard